Accès Adhérents



Vous avez oublié votre identifiant ou mot de passe? contact@hautbois-afh.fr
Concerts   Faites-nous part des concerts que vous organisez, auxquels vous participez. Nous nous ferons un plaisir de les annoncer dans notre rubrique ConcertObois.
Les éditions de l'AFH   Deux CD, l'un consacré à la musique pour hautbois et piano du XXème siècle, l'autre consacré aux bandes de hautbois sont en vente aux adhérents. Rendez-vous à la rubrique "BOUTIQUE AFH".
:Accès à la partie réservée aux adhérents   Vous souhaitez accéder à la partie du site réservée aux adhérents et vous n'avez pas de mot de passe : contactez-nous par mail à l'adresse contact@hautbois-afh.fr
Concerts   Faites-nous part des concerts que vous organisez, auxquels vous participez. Nous nous ferons un plaisir de les annoncer dans notre rubrique ConcertObois.
Les éditions de l'AFH   Deux CD, l'un consacré à la musique pour hautbois et piano du XXème siècle, l'autre consacré aux bandes de hautbois sont en vente aux adhérents. Rendez-vous à la rubrique "BOUTIQUE AFH".
:Accès à la partie réservée aux adhérents   Vous souhaitez accéder à la partie du site réservée aux adhérents et vous n'avez pas de mot de passe : contactez-nous par mail à l'adresse contact@hautbois-afh.fr
Concerts   Faites-nous part des concerts que vous organisez, auxquels vous participez. Nous nous ferons un plaisir de les annoncer dans notre rubrique ConcertObois.
Les éditions de l'AFH   Deux CD, l'un consacré à la musique pour hautbois et piano du XXème siècle, l'autre consacré aux bandes de hautbois sont en vente aux adhérents. Rendez-vous à la rubrique "BOUTIQUE AFH".
:Accès à la partie réservée aux adhérents   Vous souhaitez accéder à la partie du site réservée aux adhérents et vous n'avez pas de mot de passe : contactez-nous par mail à l'adresse contact@hautbois-afh.fr
Concerts   Faites-nous part des concerts que vous organisez, auxquels vous participez. Nous nous ferons un plaisir de les annoncer dans notre rubrique ConcertObois.
Facture du Hautbois


1°    Matériaux de facture
        Pendant les périodes baroques et classiques, les bois utilisés furent souvent des bois de fruitiers ou du buis. On trouve cependant quelques beaux instruments en ivoire (Anciuti)
      Plus tard les instruments sont tournés en palissandre, grenadille, ébène, cocobolo, bois de rose et parfois en métal (principalement à destination des formations militaires).
      Actuellement sont utilisés: grenadille, macassar, cochenille, amourette,  bois de violette et plus rarement matières plastiques (ébonite,bakélite) ou plexiglas.

2°    Découpage du bois

L’ébène était autrefois reçu en bûches de longueur variable (de 1 à 2 m) qu’il fallait laisser sécher au minimum deux années, puis écorcer et découper.
Plus tard, les bûches seront découpées en morceaux de 20 à 50 cm qui sont stockés pendant un an.
Ces morceaux sont, selon leur grosseur, destinés à devenir carrelets –parallélépipèdes rectangles  de 30 cm de longueur et section carrée de 4 cm, pour tourner le corps de l’instrument-, ou bûches pour pavillon, en forme de tronc de pyramide de 15 cm de hauteur et à petite section de 4 cm
Carrelets et  bûches, enduits d’huile de lin ou paraffinés, doivent encore sécher pendant deux années.


3°    dégrossissage
    Puis vient le dégrossissage, transformant le carrelet en cylindre
. Ensuite, on procède à une première perce .Corps et pavillons dégrossis sont laissés à sécher pendant dix-huit mois.

4°     perce conique
 Vient ensuite la transformation de la perce intérieure cylindrique en perce conique variant, pour le corps du haut de 4 mm à 10 mm, pour le corps du bas de 10 mm à 17 mm et pour le pavillon de 17 mm à 37 mm.


5°     emboîtage
 C’est alors le moment de l’emboîtage, c'est-à-dire la formation des parties creuses sur lesquelles s’emboîteront des tenons faisant tenir ensemble anche et corps du haut, corps du haut et corps du bas, corps du bas et pavillon.

6°    tournage et pointage
Il faut maintenant procéder au tournage pour créer la forme extérieure de l’instrument.
Une fois le tournage fini, on peut passer au pointage et percement des trous, à la mise en place des boules destinées à tenir les tringles et les charnières supportant les clés, puis des clés elles-mêmes.


7°   finissage
   Enfin, le finisseur vérifie toutes les clés et le montage. Il démonte le tout et l’envoie à l’argenterie, et termine également la perce des trous. Il ajuste les vis dans les charnières et monte définitivement l’instrument, pose les tampons et les lièges.

 

L’instrument peut alors passer dans les mains d’un artiste qui pourra peaufiner les derniers réglages.