Accès Adhérents



Vous avez oublié votre identifiant ou mot de passe? contact@hautbois-afh.fr
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Concerts   Faites-nous part des concerts que vous organisez, auxquels vous participez. Nous nous ferons un plaisir de les annoncer dans notre rubrique ConcertObois.
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Les éditions de l'AFH   Deux CD, l'un consacré à la musique pour hautbois et piano du XXème siècle, l'autre consacré aux bandes de hautbois sont en vente aux adhérents. Rendez-vous à la rubrique "BOUTIQUE AFH".
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
Congrès 2017   4 et 5 Novembre à la Roche sur Yon. infos sur le site http://2017afh.wixsite.com/congres
:Accès à la partie réservée aux adhérents   Vous souhaitez accéder à la partie du site réservée aux adhérents et vous n'avez pas de mot de passe : contactez-nous par mail à l'adresse contact@hautbois-afh.fr


Principaux critères de choix


Indépendamment de goût de chacun, des modes (l'esthétique du son de notre instrument a bien changé en l'espace de moins d'un demi siècle) et de la marque des instruments essayés qui a ses propres caractéristiques, je ne déroge pas avec les critères suivants :

LE SON : un hautbois neuf doit vous séduire par sa sonorité ronde et pleine, son timbre plus ou moins accentué mais agréable dans les différents registres, son homogénéité (nous y reviendrons), sa vibration libre.

Pour apprécier cette sonorité, après avoir un peu préludé sur votre propre instrument, jouez un morceau que vous aimez jouer en étant simplement attentif à vos sensations et aux informations de toutes sortes que vous donnent vos oreilles ; vous pouvez aussi jouer le même morceau avec votre hautbois habituel à titre de comparaison.

LA JUSTESSE OU INTONATION : les instruments que vous allez essayer ont été préalablement essayés et accordés par un musicien professionnel (en général toujours le même) qui joue cette marque d'instruments depuis longtemps notamment à l'orchestre et / ou  en musique de chambre.

Néanmoins, en fonction de vos réflexes et habitudes de jeu, un instrument peut ne pas vous convenir du point de vue de sa justesse ; dans ce cas, inutile d'insister et de commencer à « bidouiller » en demandant aux techniciens de monter ou baisser telle ou telle note (sauf s'il n'y a qu'une ou 2 notes concernées et que le défaut est minime), mieux vaut changer d'instrument ou même de modèle.

Souvenez-vous qu'un instrument que vous trouvez faux au départ n'ira jamais en s'améliorant, c'est même tout le contraire puisqu'avec le temps, le diapason général montera probablement, donc ce critère est essentiel lors de votre choix.

Pour tester cette intonation, plutôt que de faire le plus de notes par seconde comme on l'entend parfois, prenez le temps de jouer tranquillement une gamme simple (comme DO Majeur !) en lié du grave à l'aigu et vice-versa avec l'accordeur devant vous, en étant très attentif quant au fait de ne rien corriger : un instrument doit être globalement juste sur l'ensemble de la tessiture sans que vous soyez obligé de baisser ou monter chaque note !

Concrètement, toutes les notes doivent être à peu près au milieu du graphique de l'accordeur (le point 0) ; vous aurez au préalable calibré la machine sur le diapason adéquat, en principe 442 Hz ou 440 Hz sur certaines marques.

En revanche, ne vous effrayez pas si les notes suraigües sont trop hautes car souvent la 3ème clé d'octave n'a pas été réglée, ce réglage étant propre à chaque musicien.

Pour affiner ce paramètre, continuez vos essais avec des octaves jouées en blanches liées dans une nuance confortable en prenant soin de conduire la vitesse de l'air dans l'instrument avant de prendre la clé d'octave, du mi grave au mi medium, etc. en passant par tous les ½ tons jusqu'au do aigu.

Si l'octaviation n'est pas juste, c'est peut-être le signe que ce modèle n'est pas fait pour vous, à moins que vous ne décidiez de vous y adapter en « soufflant  différemment » ;  méfiez-vous cependant, j'ai en mémoire l'expérience malheureuse d'une amie qui a dû changer de hautbois au bout de 6 mois car elle n'arrivait pas à jouer juste à l'orchestre...

Vous pouvez aussi tester que l'octaviation « tient » en lâchant la clé d'octave après avoir joué la note aigüe et en observant si la note reste dans l'aigu uniquement en maintenant la pression de l'air et des lèvres. Le fa de clé ne tient pas toujours, de même que le do aigu (évidemment si les clés d'octaves sont pleines d'eau - ça arrive même avec un instrument neuf ! - ce petit test ne sera pas probant).

Usez et abusez des exercices d'intervalles, conjoints puis disjoints, et n'hésitez pas à tester aussi une partie de mouvement lent de concerto ou de Ferling lent ; jouer des choses rapides peut être utile pour sentir comment l'instrument répond sur le plan mécanique, mais ne permettra pas de déceler certains défauts.

Pour terminer sur ce chapitre, n'oubliez pas de vérifier que le fa de Fourche est juste aussi bien dans le grave que dans le medium, comparez-le avec le fa de Clé (ou à Gauche dont la clé ne doit pas être trop dure à manier) ; le timbre diffère légèrement, certes, le fa de Fourche étant plus détimbré et moins puissant que le fa de Clé, mais la différence de justesse ne doit pas être flagrante.

Enfin, vérifiez que tous les trilles fonctionnent bien et soient eux aussi assez justes, des corrections sont possibles dans le cas contraire ; de plus, si certaines clés vous paraissent trop dures à manier, il est souvent possible de faire détendre un peu le ressort par le technicien qui s'occupe de ce type de finition.